Gestion De La Maladie

Rose
Diagnostiquée en 2011

Gestion de la maladie

Je gère plutôt bien la maladie avec beaucoup de « positive attitude ». Mon « Aléa de la Vie » fait partie de ma vie, c'est un peu comme un amant, un compagnon de vie.

Il est là, il vit en moi, je lui parle et je lui ai bien expliqué que pour vivre, il avait besoin de moi, donc s'il voulait profiter de ma vie fallait qu’il soit sympa !

Je donne des noms ou une explication à tous ! Mes cicatrices, suite aux mastectomies, je les appelais « les jumelles ». Mes cicatrices dans le dos, j'aime dire que j'ai perdu mes ailes d'ange !

Le rire, l'humour est un des facteurs qui me fait avancer. J'aime ironiser, rire de mon « Aléa ».

J'ai fait des séances photos avec ma nièce que j'adore. Je me suis exprimée à ma manière et cela m'a aidé à m'accepter.

J'ai la chance de ne pas avoir de douleurs, ou très rarement. Je les gère en prenant des médicaments et en puisant cette énergie que j'ai en moi. Je minimise cette maladie car je ne veux pas lui donner de l'importance.

Amélie
Diagnostiquée en 2010

Gestion de la maladie

Au départ, on le prend mal. Je pensais que la foudre me tombait sur la tête. Maintenant j’arrive à gérer, à vivre avec grâce à l’aide d’un psy. Il m’a donné le numéro d’une association qui est à Paris. Cette dernière m’a permis de faire des rencontres, des activités et du sport.

Maintenant je fais de la salsa le vendredi, je fais de la natation, du chant et j’adore ça !

Retour en haut