Diagnostic

CHARLOTTE
DIAGNOSTIQUÉE EN 2013

Diagnostic de Charlotte

On a découvert mon cancer le 1er avril 2013. Ça faisait deux ans que j’avais mal au ventre. Ça a d’abord commencé par le bas ventre. J’ai ensuite eu des douleurs qui ont migré vers tout l’intestin. Pendant deux ans, un gynécologue et un gastroentérologue m’ont suivie. Ils me prescrivaient différents antalgiques et me disaient que j’avais mal au ventre parce que j’étais une jeune femme angoissée. Mes maux de ventre se sont accentués de plus en plus jusqu’à quatre mois avant la découverte de mon cancer. J’avais visiblement beaucoup d’ascite dans le ventre, et le cancer, qu’on ne m’avait pas encore diagnostiqué, commençait vraiment à être très invasif.

Le 1er avril 2013, j’ai fait une occlusion intestinale et je suis allée aux urgences. C’est en m’opérant que le médecin a découvert que j’avais un cancer à un stade avancé, avec des nodules un peu partout dans le péritoine (des projections jusqu’à la rate). On ne connaissait ni le grade ni le stade à ce moment-là. J’attendais les résultats des prélèvements…

15 jours plus tard, le verdict est tombé : j’avais un cancer stade 3C de bas grade.

J’ai été transférée dans un nouvel hôpital à Pompidou à Paris, où un chirurgien gynécologue m'a prise en charge. Je n’avais pas compris que c’était d’origine gynécologique. C’est à ce moment-là que l’on m’a dit que les ovaires étaient à l’origine.

ISABELLE
DIAGNOSTIQUÉE EN 2012

Diagnostic d'Isabelle

J’ai tout d’abord commencé par avoir des maux de ventre et, comme ce n’est pas mon habitude, je me suis posée quelques questions. Ensuite mon ventre s’est mis à gonfler, pendant deux ou trois jours. J’ai appelé mon médecin qui m’a dit d’aller voir mon gynécologue. Il m’a prise très rapidement et m’a fait passer une échographie. On s’est alors aperçu que j’avais des kystes aux ovaires… Comme ils étaient relativement gros, il m’a fait faire une prise de sang.

Trois jours plus tard, j’étais à l’hôpital pour une intervention chirurgicale. D’après les observations et les résultats de la prise de sang, ils ont tout de suite pensé que c’était cancéreux… Mais c’est bien au réveil de l’opération, que le médecin m’a dit que c’était vraiment plus grave que prévu et qu’il fallait faire une chimiothérapie.

L’annonce du cancer s’est donc faite à l’hôpital. C’était pour moi une surprise complète. J’y allais à la base pour une opération de kystes aux ovaires, pas parce que j’avais un cancer…

Retour en haut