Gestion De La Maladie

CHARLOTTE
DIAGNOSTIQUÉE EN 2013

Gestion de la maladie

J’ai dû me faire à l’idée du mot cancer. Le médecin qui avait opéré mon occlusion essayait de me préparer psychologiquement tous les jours pendant mon hospitalisation. Il n’affirmait pas que c’était un cancer, car on n’avait pas encore les résultats, en revanche il me disait que c’était peut-être ça.

ISABELLE
DIAGNOSTIQUÉE EN 2012

Gestion de la maladie

Trois semaines après l’annonce du diagnostic, je devais commencer la chimiothérapie. Après celle-ci, en rentrant chez moi, j’étais fatiguée et je restais souvent au lit. Deux ou trois jours après, j’ai commencé à me lever et c’est là que j’ai découvert quelques cheveux dans le lit. Puis au fur et à mesure, en marchant, je voyais des touffes cheveux tomber par terre… Et là vous vous dites que la chimio marche ! Oui parce qu’on a toujours espoir de ne pas les perdre. Même si on le sait et que l’on est prévenu, on espère toujours. J’ai appelé ma belle-sœur, qui est venue, et qui m’a tout rasé…

Retour en haut