Types De Traitements

ll existe de nombreux traitements contre le cancer. Cependant, chaque traitement agit de manière différente. En effet, chaque personne – et par conséquent chaque cancer – est unique. Soyez rassuré, il existe une équipe de médecins, chacun spécialiste dans son domaine, prête à vous aider du mieux possible.

Selon les cas, les traitements proposés peuvent avoir pour but :

  • de détruire la tumeur et les autres cellules cancéreuses éventuellement présentes dans le corps,
  • de contenir l’évolution de la maladie,
  • de traiter les symptômes afin de vous assurer la meilleure qualité de vie possible.

CHIRURGIE

La chirurgie est le traitement principal du cancer de l’ovaire. Elle vise à supprimer la totalité de la tumeur ainsi que ses éventuelles extensions aux organes voisins. L’objectif est de ne laisser en place aucune lésion cancéreuse visible.

Le type de chirurgie réalisé dépend de l’étendue de la maladie :

  • à un stade précoce, lorsque le cancer est limité aux ovaires, la chirurgie comprend au minimum une ablation des deux ovaires, de l’utérus et des trompes de Fallope.
  • si le cancer est à un stade plus avancé et a atteint d’autres organes de l’abdomen, notamment des organes digestifs comme le côlon ou le rectum, ceux-ci sont également retirés lors de l’intervention.

CHIMIOTHÉRAPIE

La chimiothérapie est un traitement général qui agit dans l’ensemble du corps. Cela permet d’atteindre les cellules cancéreuses quelle que soit leur localisation, même si elles sont isolées et n’ont pas été détectées lors du diagnostic.

La chimiothérapie peut être réalisée avant la chirurgie en vue de réduire la taille de la tumeur et faciliter ainsi l’opération (chimiothérapie néo-adjuvante). Elle peut aussi être effectuée après la chirurgie, afin de réduire le risque de rechute de la maladie (chimiothérapie adjuvante).

Le recours à une chimiothérapie pour traiter un cancer de l’ovaire dépend de l’étendue du cancer (son stade) et de l’agressivité de la tumeur (son grade). D’une manière générale, elle n’est indiquée que lorsque des cellules cancéreuses se sont échappées des ovaires. Néanmoins, la chimiothérapie peut être discutée lorsque le cancer est à un stade très précoce si les cellules cancéreuses semblent agressives.


RADIOTHÉRAPIE

Ce traitement utilise des rayons similaires aux rayons X, mais sous forme puissante et concentrée dans l'objectif d'irradier la tumeur, sa périphérie ainsi que les ganglions locorégionaux. La radiothérapie peut cibler le cancer de l’extérieur de l’organisme ou peut être placée à l’intérieur d’une aiguille ou d’un cathéter, puis introduite dans votre organisme pour combattre le cancer.


THÉRAPIES CIBLÉES

Les thérapies ciblées sont des médicaments pouvant être utilisés dans le traitement de certaines tumeurs en fonction de leurs caractéristiques. Elles font partie de ce que l’on appelle aujourd’hui la médecine de précision. Elles complètent l’arsenal thérapeutique actuel et peuvent être utilisées seules ou en association avec d’autres traitements. Elles sont administrées par voie injectable ou orale selon le type de médicament.

Ce sont des médicaments conçus pour bloquer la croissance ou la propagation des cellules tumorales. Cette action dite « ciblée » permet d’agir plus spécifiquement sur les cellules tumorales et ainsi limiter les dommages subis par les cellules normales. Les thérapies ciblées peuvent agir à différents niveaux de la tumeur ou des cellules qui l’environnent.


LES SOINS PALLIATIFS

Les soins palliatifs permettent de soulager la douleur et certains symptômes chez les personnes atteintes d’un cancer, avec ou sans traitement. Parfois, ces mesures se confondent avec les soins d’accompagnement en fin de vie. Les soins d’accompagnement constituent un type particulier de soins palliatifs administrés aux personnes dont l’espérance de vie maximale est de six mois. Il n’est pas rare que les soins palliatifs soient utilisés en complément, parallèlement à d’autres traitements anticancéreux. Ils peuvent améliorer le confort des personnes recevant d’autres traitements et les aider à mener à terme le traitement prescrit par leur médecin.


LE SUIVI

Un suivi vous est proposé pour :

  • détecter et traiter d’éventuels effets indésirables,
  • détecter le plus tôt possible les signes d’une éventuelle rechute,
  • vous accompagner afin de vous aider à retrouver un équilibre psychologique, relationnel et professionnel.

En quoi consiste le suivi ?

Le suivi repose sur un examen clinique régulier. En cas de besoin, des examens complémentaires peuvent être pratiqués (dosage de marqueurs tumoraux, examens d’imagerie). Ils ne sont pas systématiques. 
En règle générale, la consultation médicale est recommandée : - tous les 4 mois pendant 2 ans,
 - puis tous les 6 mois pendant 3 ans,
 - et tous les ans ensuite.